Trucs et astuces.

Pour les bleus, petits et gros, que l’on récolte inévitablement sur la barre : arnica montana en 4CH, huit granules trois fois par jour. (homéopathie, en pharmacie)

En cas de gros bleu : appliquez en plus de la pommade type Arnican.

Hydratation corps non grasse : Laits pour le corps ultra-légers, en texture gel (mon préféré : Bodytonic, de Garnier) Pas mal non plus, quoique moins hydratant : du gel d’aloé véra, dans n’importe quelle marque, du moment que c’est bien du gel sans aucun corps gras.

Nettoyage de la barre : eau et alcool isopropylique à 70° dilué à un tiers/deux tiers, avec une petite serviette, ou mieux un chiffon en microfibre. Evitez les produits pour vitres (légèrement gras).

Peau satinée pour les shows et les photos, même sans huile : gels finement pailletés qui accrochent la lumière. Ne pas en mettre partout mais seulement là où on veut valoriser une courbe, ou pour unifier la peau (atténue aussi les bleus sur les jambes !). On en trouve dans plusieurs marques de maquillage, y compris dans la grande distribution (Gemey, par exemple) Il existe aussi des poudres à base de nacre, à balayer (avec parcimonie) avec un gros pinceau aux endroits voulus.

Articulations douloureuses, tendinites… gélules d’Harpagophytum (Harpadol, en pharmacie), ou en teinture-mère, encore plus efficace et moins cher.

Pour assouplir et en même temps renforcer les mains et les doigts : penser aux boules chinoises, que l’on fait tourner dans sa main de façon qu’elles ne se touchent pas, dans un sens puis dans l’autre.

Quand on débute dans la « grimpette » ou dans les premières figures la tête en bas et accrochée par les chevilles ou les creux de genoux, par exemple, le contact avec la barre peut se révéler relativement douloureux : s’entraîner avec des bottes (en cuir ou en simili, celles en textile risquent de trop glisser) facilite les choses dans un premier temps.


>Nouveaux cours !